entete Espace B

   

Espace B

Noëlle Koning - Martine Canneel


Exposition - Foire off de Bruxelles

20 avril au 22 avril 2012

     de 13 à 21h

La Bourse de Bruxelles
Boulevard Anspach - 1000 Bruxelles
Espace B - stand 1


www.off-artfair.be

 

 

        
Martine Canneel - Sans titre - 15 x 34 x 16 cm - 2006
Photo: Vincent Everarts

        
Noëlle Koning - Le travail du somnambule
Acrylique sur papier marouflé sur toile - 150 x 100 cm - 2011
Photo: Emmanuel Ghysbrecht
 

Martine Canneel et Noëlle Koning explorent des registres et des supports bien distincts mais partagent avec évidence un processus menant de l’hétérogénéité à l’homogénéité, de la fragmentation à la cohésion, de l’incohérence apparente à une unité nourrie de sens.

 

Noëlle Koning (Bruxelles 1960, vit en Belgique) développe un univers pictural tout en tensions, replis et turbulences, équilibrés par des zones de calme et d’apaisement. Il s’agit ici aussi d’un principe de confrontation d’éléments à priori étrangers les uns aux autres, bribes de tranches de vie, d’expériences collectées et peintes. Ses toiles se caractérisent par une luxuriance de couleurs juxtaposées et superposées, de formes qui s'arc-boutent les unes aux autres. L'une ou l'autre présence figurative vient conforter la volonté qu'a l'artiste de nous mener dans un entrelacs, un labyrinthe de lignes de force où le regard pourra cheminer au rythme du mouvement mis en circulation. Cette peinture doit se laisser approcher avec lenteur pour qu'elle se révèle dans sa plénitude. Alors, en sourdine, naît une jubilation des sens.

 

Martine Canneel (Bruxelles 1936, vit en Australie) glane au fil du quotidien les éléments les plus divers, fruits desséchés de la nature et résidus industriels, les sauve de la destruction ou de l’oubli, les sublimant en cette seconde existence. Amalgamés, compressés, fusionnés, polis inlassablement jusqu’à l’obtention de formes oblongues, dans l’esprit du lingam. Dès lors, objets de méditation à caresser des yeux et des mains. Sculptures de haute patience, microcosmes riches de textures et nuances, concentrés subtils et sensibles du monde précieux, témoins du cycle de vie et de son impermanence.

Chantal Bauwens
Glabais mars 2012

        
Noëlle Koning - Podargus. A. se perd - 140 x 170 cm - 2012.
Acrylique sur papier marouflé sur toile
Photo: Noëlle Koning


  
Martine Canneel - En attendant Tsunami - 14 x 30 x 18 cm - 2005
Photo: Martine Canneel

Parcours Noëlle Koning Parcours Martine Canneel

  
© Espace B asbl