entete Espace B

   

Espace B

Jacques Lennep

chronique polychrome

Exposition: octobre 2005

Les premiers cartons de ma
"chronique polychrome"
seront prsents dans lintrieur de Madame B.
Vous tes invits partager, lors du vernissage,
un repas alchimico-relationnel.




Vernissage: samedi 8 octobre 2005 partir de 18h

70x50 cm - 2005
Photo Luc Schrobiltgen

 

     


La "Peinture", dans son sens le plus large et sous ses modes d'expression les plus varis, a toujours t la proccupation premire de Jacques Lennep. Ds les annes septante, il exprimente la vido, les installations, les performances sans jamais renier les tableaux. Il questionne sa position dans l'histoire de l'art, ce qui justifie son ct musal, ce qui permet certains de la dfinir ou de s'en approprier le(s) sens, il s'interroge sur l'interaction entre l'uvre, l'artiste et le "spectateur". Son questionnement, il le dfinit lui-mme comme un concept de base de l'esthtique relationnelle :"Je reste un peintre d'histoires qui met en uvre un processus relationnel impliquant un traitement de l'image et du mot".
Dans ses "Devoirs quotidiens", excuts ds 1996, durant six annes, dj, Jacques Lennep "saisissait" des vnements d'actualit, des vcus personnels, htrognes qui, mis en uvre devaient susciter chez le "regardeur", une lecture et une participation lie ses propres expriences personnelles, un contexte social, politique, conomique, culturel, L'uvre devient "multiple".
Le but de l'artiste est de privilgier les pistes de rflexions du "spectateur" qui par son regard, la poursuit, la prolonge. Dans ce contexte, la prsence de mots, de textes largit l'horizon et en permet une lecture encore plus large et vaste.
Dans ses "chroniques polychromes", Jacques Lennep poursuit sa dmarche d'Art relationnel. En puisant dans les images devenues archtypes universels (que ce soient des peintures connues de tout un chacun tels "Les Tournesols" de Van Gogh ou des images d'actualit diffuses par les mdias), il nous invite par la prsence de textes et de dessins (certains pour le moins sarcastiques, grinants, humoristiques, cyniques, cinglants, engags, subversifs) franchir le pas d'aller au-del du simple regard neutre. Peinture-reflet- peinture-miroir, on ne peut chapper la "mise en uvre" d'un processus mental lorsque l'on y est confront. Dans ses "chroniques polychromes", c'est par la saisie photographique d'images (principalement prsentes par la tlvision) que Jacques Lennep dbute son travail. Ces photos sont colles sur carton o s'ajoutent textes et dessins en couleur. La place de l'homme en relation avec l'artiste et l'uvre est prpondrante. Exposer-s'exposer, lire-se lire, dire-se dire, rendre l'art la vie avec une vocation sociologique, tels sont les adages de cet artiste qui nous interpelle sans cesse.
Lors du vernissage, Jacques Lennep nous donnera un aperu de cette alchimie par un repas prsent par lui comme le prolongement de ses premiers cartons.

Jacques Lennep est historien de l'art et peintre. Il fut longtemps conservateur aux Muses royaux des beaux-arts de Belgique. Il a t le thoricien et meneur du groupe C.A.P.(Cercle d'art prospectif) ds sa cration en 1972 et jusqu' sa dissolution en 1981. Il utilise la vido, les installations, les performances ds les annes septante. Trs tt dans sa carrire, il s'intresse l'alchimie et publie des ouvrages sur le sujet ainsi que son rapport l'art. Il publie galement plusieurs livrets d'artiste d'inspiration alchimique. Il est la fois thoricien et "praticien" ce qui donne encore plus de force son travail.
Il expose depuis plus de trente ans tant en Belgique qu'en Allemagne, France, Italie, Suisse, Espagne, U.S.A., Argentine,
Ses oeuvres font partie de collections prives et publiques (Banque Nationale de Belgique, Muse dart moderne de Bruxelles et dOstende, muse dIxelles, communaut franaise, province du Brabant wallon,,...)

Chantal Bauwens
Glabais, Aot 2005

Curriculum

  
© Espace B asbl