entete Espace B

   

Espace B

Marie Van Roey

Exposition du 6 au 21 mars 2004

Autour d'elles

linogravures


Alice au pays des merveilles est le conte qui a le plus marqué mon imaginaire. Découvert enfant, lentement, il a pris sa place dans ma mémoire et tracé un regard sur les choses et les êtres.
Le jour où j’ai rencontré pour la première fois Marie Van Roey, j’ai su qu’Alice avait pris corps en elle. La découverte de son travail de linogravure, quelques temps plus tard, allait me le confirmer.

Que ce soient ses sujets traités en séries comme une histoire, le choix de ses couleurs et leurs messages véhiculés, sa technique,... tout nous invite, à « passer de l’autre côté du miroir ». Quel miroir ? Un miroir déformant, grossissant, renversant... Une (récemment deux) jeune fille sans âge occupe une partie de l’espace, son mouvement semble s’être arrêté au même moment que le temps. Son visage scrute, sonde, interpelle,... Un jeu de face à face s’installe entre elle et nous, entre elle et l’objet, entre elle et le lieu où elle gravite. Les mains semblent disproportionnées.
Marie Van Roey aime fausser le rapport des proportions, le rapport des plans, jouer des couleurs vives,... elle se plaît à nous faire perdre nos repères. Ce brouillage de pistes nous invite dans les méandres souterrains de notre inconscient. Cette fille qui se cherche, qui veut aller au delà des apparences, qui découvre, se découvre,... a tout en main pour, comme Alice, « trouver les clés des portes ». Est-ce le questionnement de cette artiste, le nôtre sur le jeu de la vie ?

Marie Van Roey a une formation de peintre et sa technique de gravure s’en ressent. Elle exécute d’abord un projet lié à ses réflexions sur un thème à explorer. Ses croquis seront la mise en images d’une pensée et la composition devra permettre de retrouver le sens du questionnement. Le choix de la mise en page accentuera encore la réflexion. Après plusieurs passages successifs en à plat de couleurs sur le croquis reproduit sur la plaque et retouché ...au coton-tige (et oui !) viendra enfin le subtil travail de la gouge. Travail très lent, méthodique nécessitant quelquefois jusqu’à 15 passages à la presse. Chaque tirage qui devrait s’apparenter au multiple de par la technique devient unique sous les rehauts. 

Marie Van Roey a déjà participé plusieurs années au parcours d’artistes de Saint-Gilles, a exposé régulièrement depuis 1999 au Centre de la Gravure et de l’image imprimée à La Louvière. Des galeries, des lieux inattendus (piscine,...) ont déjà vu ses oeuvres accrochées. Elle a créé des vêtements et des livres en sérigraphie, participé à la foire aux livres de Mariemont,...
Son imagination et sa créativité sont loin d’être à bout de souffle, cette exposition vous invite à le découvrir.

Chantal Bauwens
Glabais, Janvier 2004  

Face à la mer - 2004







Gigogne woman - 2004

Exposition: Mars 2004
 
Curriculum

  
© Espace B asbl